L’expérience utilisateur passe par l’émotion !

ParSabine

L’expérience utilisateur passe par l’émotion !

Naviguer sur l’internet conduit à sauter d’un site web à un autre. On le fait quasiment tous les jours, que ce soit pour s’informer, pour commander, pour se renseigner, pour se divertir.

Dans ce contexte où l’enjeu est de garder le visiteur en ligne et de le contenter, les sites professionnels vont choisir de se mettre au diapason des standards du webdesign installés depuis une dizaine d’années, dans le but d’offrir à tous leurs visiteurs potentiels l’expérience la plus pratique…

Des bases immuables

Trois paramètres principaux régissent l’apparence d’un site web :

LE CONTENU – L’ERGONOMIE – LE LOOK

Le référencement étant quant à lui un aspect plus indirect, notamment lié au contenu interne aussi bien qu’externe (backlinks, réseaux sociaux, partages, commentaires, etc.).

Si le contenu doit être conçu en amont et validé a priori en premier, ce qui nous intéresse aujourd’hui est l’image finale que reflète et renvoie un site, tant par sa structuration (mise en pages, arborescence) que par sa charte graphique.

La première impression est donc souvent pliée dès la première navigation sur un site (notamment en page d’accueil). L’ergonomie et le webdesign sont reconnus comme étant au cœur de l’expérience utilisateur. Ce que l’on appelle « UX », User eXperiment en anglais.

Des standards sans saveur

Fort de ces règles, on retrouve visuellement :

des sections ou des blocs, avec en-tête, menu, services, contact et avec simplement le logo et les images de bannières différentes. Bref, des sites qui se ressemblent dans leur architecture, un design peu décliné, un ensemble froid, sans personnalité, avec les mêmes fonctions de slider et parfois même quasiment les mêmes mots d’accroches sur les boutons ou lien d’appel à action (CAT ou call-to-action).

Mais appliquer ce qui se fait partout, sur la base de thèmes préconçus et sans y changer quoi que ce soit, c’est prendre le risque de ressembler comme deux gouttes d’eau à tous les autres sites concurrents. Que le thème soit gratuit ou premium, on va souvent l’utiliser tel quel.

Du coup, la plupart des sites vitrines ou de e-commerce, comme les boutiques en ligne, finissent par se distinguer seulement par leur logo ! Et encore…

Dans un article du magazine Stratégie du 31 mars 2021, la question est justement soulevée par un responsable UX.

strategies.fr : l’émotion plus forte que l’UX

Des habitudes surannées

Certes, l’ergonomie est importante, mais cela se fait souvent au détriment du « look », et donc de la propension à s’affirmer, avoir une identité propre, déclinée, mémorisée, appréciée… identifiable !

En évitant l’audace d’être original – pour rentrer dans le moule, soi-disant adapté au fonctionnement du cerveau des internautes –, le risque est de s’éloigner de sa personnalité et de ce qui justement pourrait vous démarquer.

En réalité, on fait très peu d’effort sur le design graphique, préférant se focaliser uniquement sur la navigation (ergonomie). Par peur de perdre du traffic ?

Sauf que… l’uniformisation devient contre-productive.

Le design émotionnel

Comme souligné au début de cet article, l’expérience utilisateur se focalise sur l’ergonomie pour rendre la navigation sur un site plus pratique.

Certes, la fonctionnalité est primordiale, mais c’est sans compter sur la diversité des humains. Certains cerveaux réagissent différemment. Quant aux goûts et aux couleurs…

Bien sûr les internautes cherchent de l’info en souhaitant naviguer facilement, mais inconsciemment, ils attendant aussi du beau, de la surprise… de l’émotion.

Or, on oublie souvent cette dimension fondamentale, ce point commun universel qui relie tout le monde : l’émotion.

La part émotionnelle régit tout le reste ! C’est elle qui va guider le comportement de l’internaute. L’humain reste au centre de toute création ; à travers un site sur un écran froid, on ne s’adresse pas à des robots.

Si les visiteurs passent un moment agréable, ils se souviendront de vous.

L’émotion que l’on peut ressentir, n’est pas quelque chose que l’on contrôle. C’est inconscient. Parfois, on se trouve bien dans un lieu, on ne sait pas pourquoi. On préfère tel magasin, telle devanture vous attire plus, une ambiance, une maison cosy ou un bar high tech. Il y en a pour tous les goûts.

Plusieurs raisons sont évoquées, mais ce qui provoque « l’impression » relève de l’harmonie générale. Question d’équilibre.

C’est à ce niveau que l’image travaillée sur la base d’une charte graphique bien pensée et déclinée harmonieusement, peut installer une identité attachante ET reconnaissable. (Bien entendu cette charte complète sera issue d’une stratégie digitale préalablement réfléchie.)

Le design émotionnel n’est pas nouveau, mais il est malheureusement peu appliqué sur le web, alors qu’il est au cœur de l’enjeu. C’est une notion large, peu facile à définir, qui se compose de différentes clés.

Des clés sur mesure

L’une de ces clés passe par l’œil sensible du graphiste qui va décliner sa charte graphique de manière cohérente pour créer une harmonie globale, propre à séduire – toujours inconsciemment –, le visiteur.
Elle sera utilisée aussi bien pour le contenu rédactionnel (couleurs, typo, taille…) lequel sera agrémenté de visuels et d’éléments graphiques personnalisés (pictos, lisérés, aplats, boutons), sans oublier la composition des pages (emplacement, largeurs et nombre de colonnes. Avec, cerise sur le gâteau, d’éventuelles animations utilisées avec parcimonie.

Ces véritables petits plus vont faire la différence en étant originaux et bien placés. Ne pas hésiter à sortir de sa zone de confort, des sentiers battus et rebattus. Mais encore une fois, pas n’importe comment. L’harmonie d’ensemble doit prévaloir.

Oui, on peut (et l’on doit) proposer un site original qui reflétera la personnalité de l’entreprise ou de la marque.
Des couleurs adaptées (typos et couleurs seront testées), des visuels originaux, des petites touches personnelles à côté des pages incontournables (mentions légales, cgv, à propos…).

Il ne faut jamais oublier qu’un site web est l’ambassadeur de votre image. Celle-ci doit être unique, avec de la personnalité, et parfaitement déclinée sur tous vos supports de communication. Cette personnalisation ne passe pas uniquement par un logo et un thème choisi.

Il n’y a pas de recettes magiques pour plaire. Mais on peut faire en sorte d’optimiser tout ce qui peut l’être. Une identité graphique bien pensée respecte les désirs humains de tendre vers l’agréable, l’inattendu et le beau tout en restant simple.

L’expérience utilisateur passe toujours par l’émotion !

Une graphiste déconfinée. Photo ©comesdesign.

 

 

 

Merci pour le partage :

À propos de l’auteur

Sabine administratrice-modératrice

Graphiste

Laisser un commentaire