Archives de l’auteur Sabine

SabineParSabine

Calendriers bretons : ils font un carton !

Mon idée de calendrier bilingue français-breton continue de séduire et fait chaque année des petits ! Des calendriers sont maintenant réclamés bien au-delà de Rennes.

Les calendriers, c’est comme les Amicales, ça se regroupe…

En 2019, pas moins de dix-neuf Amicales de pompiers situées aussi bien en Bretagne qu’en Pays de la Loire, ont choisi de créer leur calendrier à moindre coût, tout en restant unique et dans le coup.

La particularité de ces calendriers est qu’ils sont personnalisés, créés sur mesure, avec de l’information, de l’émotion, du visuel adapté.

Ces calendriers se singularisent par leur aspect économique, environnemental et social, avec en prime une qualité graphique à laquelle je tiens particulièrement.

Mais surtout, six d’entre eux ont choisi d’être bilingues, en français ET en breton, pour fêter l’arrivée de 2020. Les langues régionales, et particulièrement le breton, ont le vent en poupe.

Voici les communes dont les habitants découvriront leurs sapeurs-pompiers en deux langues :

  • Irodouër Bécherel / Irodouer Begerel > 35
  • Val d’Anast / Traoñ Anast > 35
  • Plouasne / Plouan > 35
  • Sion-les-Mines / Hezin-ar-Mengleuzioù > 44
  • Rougé / Rouge > 44
  • Guipry Messac / Gwipri Mezeg > 35

Vous ne remarquez rien ?… Deux de ces communes sont en Pays de la Loire ! Comme un sentiment d’appartenir à la Bretagne historique !

Ces éditions annuelles de calendriers doivent aussi leur qualité à Olier ar Mogn, notre traducteur breton pour les textes.

Les différents partenaires – amicales, photographes, traducteur, dessinateurs, graphiste (votre serviteur), l’imprimeur –, constitue une chaîne bien rôdée de professionnels qui a été mise en place à partir de mon idée et développée sous l’impulsion notamment de Patrice Depeige, sapeur-pompier à Rennes, qui l’a soutenue.

Un concept idéal pour le calendrier des amicales de pompiers

Le processus est simple

Via un site privé dédié aux Amicales, trois modèles (bilingues ou pas) sont ajoutés chaque année, dans deux formats au choix s’il vous plaît (A4 ou 24 x 32 cm) !

Pour les calendriers 2020, six modèles existent déjà. Avec des options : 4 pages coloriages dont une bande dessinée en couleurs, un trombinoscope ou encore des marées, proposées en sus.

Une démarche éthique qui n’oublie pas la planète

Inutile de dire que le papier est recyclé. Basée à Châteaubourg (35), Calligraphy est une imprimerie écoresponsable connue pour être parmi les plus « vertes » de son secteur.

En plus d’être évidemment certifiée ISO 9001, 14001, PEFC et FSC imprim’vert, son éthique lui a valu d’être le premier imprimeur de France a avoir reçu le label Green Procurement Standard relevant d’une Charte internationale des achats verts. L’entreprise est membre du Global Compact depuis dix ans.

Un mersi bras à Marc Thomasset d’avoir accepté sans hésitation à se mettre au service des amicales de pompiers. Pour l’ensemble des éditions 2020 des Amicales regroupées, un total de 85 880 calendriers imprimés.

 

 

Zoomons sur Roazhon

Le nouveau calendrier bilingue de Rennes-Roazhon 2020 propose un jeu !

Cette année, des illustrations de sapeurs-pompiers en action sont signées Kazu et retravaillées en couleurs et aplats par mes soins avec des choix de couleurs « saisons ».

Ces nouvelles images offrent un jeu qui met en scène « Pat le Pompier », clin d’œil à Patrice Depeige qui a soutenu ces projets de calendriers bilingues que je lui avais soumis.

Le but est de le retrouver dans les pages des douze mois du calendrier rennais. Pour les enfants, une sorte de « où est Charlie » version bretonne. Nos petits Bretons vont adorer !

Le calendrier 2020, imprimé à 58 000 exemplaires, est donc bien parti pour faire le buzz, tout comme l’avaient déjà faits les précédents :
Lauréat des “Priziou”.
Huffington Post du 19 décembre 2018.
France3 Régions (Rennes).

Un trug vras à Olier ar Mogn, de l’Ofis public de la langue bretonne (OPLB), qui chaque année traduit et vérifie tous les textes, permettant ainsi aux foyers de découvrir leurs fêtes et saints en breton. Et, qui sait, de les influencer à choisir des prénoms bretons pour leurs nouveaux-nés ?

SabineParSabine

2019 : la bonne année…

…pour causer des femmes et avec elles, des diversités locales, de la diversité en général, ainsi que des langues qui permettent de communiquer.
L’excellente sculptrice Camille Claudel était une femme libre, décalée aussi. Cette carte est un hommage à la fois à toutes les femmes (les artistes et les autres) et aux langues. Savoir se parler, découvrir l’autre, d’où qu’il vienne, apprendre de lui. On remet l’humain dans le grand bain pour qu’il en sorte comme un sou neuf.
2019, la bonne année, je vous dis.

Cause toujours et encore

On cause de causes importantes. Celle des femmes bien sûr. Mais aussi de choix politiques, d’environnement, de diversité, de solidarité…
Dans cette boule, à vous de voir tout ce que l’avenir nous réserve. Et n’oublions pas que demain est entre nos mains.
Alors continuons de causer librement, et d’imaginer comment ne pas devenir maboule face aux nombreux défis, à commencer par le climat de notre globe terrestre…

Devinette : quelles sont les quatre langues utilisées par chaque causeuse sur ma carte de vœux ? Vous pouvez répondre dans les commentaires ci-dessous ou bien sur Twitter ou Facebook. 🙂
Au fait : BONNE ANNÉE !

SabineParSabine

La saga du calendrier en breton

Mon premier calendrier bilingue a été réalisé en 2012. Il est né d’une rencontre amicale avec Patrice Depeige, sapeur-pompier à Rennes. À l’époque, je lui parlais souvent de la culture et de la langue bretonne pour laquelle d’ailleurs je propose régulièrement son utilisation à mes clients selon leur positionnement, qu’il soit régional ou national. L’identité bretonne est souvent un atout.

Ayant initié Patrice à réfléchir sur la dimension locale, il me demanda un jour au nom de l’Amicale des Sapeurs-Pompiers de Rennes, de réaliser leur calendrier. Je lui ai donc proposé d’y ajouter « un peu » de breton, idée qu’il a acceptée ainsi que ses collègues de l’Amicale de Rennes, après avoir été concertés.

La version bretonne s’est étoffée progressivement

Les trois premiers calendriers (2012, 2013 et 2014) n’affichaient en breton que les gros titres. Le calendrier 2012 fut bien sûr le plus émouvant. Imaginez que c’était une première !

En 2015, la traduction était quasi-complète et le logo officiel de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Rennes (Roazhon) était même doublé en breton. Restaient les diverses publicités informatives… qui ont été intégrées dans la version 2016 ! Depuis, nous continuons sur cette lancée pour apporter dans les foyers bretons le calendrier qu’ils méritent, à leur image. Cerise sur le gâteau : le calendrier 2017 a reçu un Prizioù pour son soutien à la langue bretonne…

Depuis plus de six ans, non seulement mon travail sur le traditionnel calendrier des sapeurs-pompiers souligne l’important ancrage culturel et linguistique du territoire, mais tente également de proposer une approche créative, chaque année plus décalée encore que la précédente.

Pour le calendrier 2019, nous avons rallié pas moins de cinq Amicales de sapeurs-pompiers à ce projet : bienvenue aux Amicales des communes de Baulon (Beloen), Irodouer/Bécherel (Irodouer/Begerel), Saint-Aubin d’Aubigné (Sant-Albin-Elvinieg), Plouaesne (Plouan) et Val d’Anast (Traoñ Anast). Qui seront les prochaines à soutenir l’identité bretonne ?

Surtout, ne me demandez pas si j’ai une préférence pour un calendrier plutôt qu’un autre : impossible de choisir. Chaque année, je m’efforce d’apporter un nouveau visuel sous l’aspect de thèmes originaux, en lien avec les souhaits des Amicales.

Ces calendriers sont d’autant plus uniques que, comme certains panneaux d’information sur nos routes bretonnes, ils sont totalement bilingues. Un mariage tout feu tout flammes entre le français et le breton !

Cette opération est aussi réalisée grâce à l’Office Public de la Langue Bretonne (OPLB) qui nous aide à traduire et corrige bénévolement les calendriers, depuis le début. L’Office pourrait d’ailleurs faire un audit pour déterminer si ce type de calendrier a une influence sur le choix de prénoms bretons des nouveau-nés… 😉

        

 

 

 

 

 

.

Le calendrier bilingue breton adopté partout ?

Nous avons maintenant 6 calendriers bilingues breton-français chaque année, qui s’ajoutent aux 16 autres calendriers uniquement en français que j’ai également composés pour être distribués dans différentes communes de Bretagne, et jusque dans les Pays de la Loire !

Je voudrais aussi préciser que Rachel Le Guillou, pompière-photographe a prêté gracieusement son très beau travail de photographe qui a servi pour le calendrier de Rennes 2019. Elle a croqué des situations « décalées humoristiques » en mettant en scène nos pompiers rennais dans différents lieux de la ville (Opéra, Mairie, chez les artisans…). À découvrir !

SabineParSabine

Plongez dans ce nouveau site web

La rentrée garde encore un petit air de vacances avec la mise à l’eau… pardon, avec la mise en ligne récente d’un site web pour un client dont l’activité principale est la plongée, du côté des Antilles.

À la demande de SeaDivin’, j’ai créé la charte complète déclinée pour le site web, mais également pour la coque du bateau, des mugs, des cartes de visite, des flyers et des tee-shirts ; pour des serviettes de bain ultérieurement peut-être.

Un double plaisir d’avoir travaillé sur ce thème raffraîchissant alors que nous étions en pleine canicule !

Création également de toutes les bannières et pictogrammes, et bien sûr du logo.

seadivin.com

Une création du duo creationsitesweb.bzh

 

SabineParSabine

La Redadeg a 10 ans !

Bon Anniversaire à la course la plus courue de Bretagne !

Depuis 2008, tous les deux ans a lieu la Redadeg offrant aux Bretons l’occasion de courir ensemble pour porter haut les couleurs de la langue bretonne, à travers les campagnes, les villes et les villages.

Elle se passe du 4 au 12 mai. Et cette année, elle est particulière puisque la Redadeg fête ses 10 ans ! Une enfant…
Pour moi, qui habille cet événement de sa charte graphique depuis le début, c’est l’aboutissement d’une déclinaison visuelle. Un feu d’artifice de toutes les couleurs qui ont pigmenté l’asphalte six fois de suite.
(J’en profite pour remercier l’association pour sa fidélité et sa confiance.)

2008-2018 : la convergence des différences

DIVERSITÉ est le terme qui colle le mieux à la Redadeg 2018 ! L’addition de toutes les chartes graphiques réunies cette année sur l’affiche et déclinée partout, y compris sur les fameux tee-shirts ! Quel Breton digne de ce nom n’a pas le sien ?

La Redadeg, course-relais pour la langue bretonne, est un événement à la fois solidaire, sportif, culturel, populaire et festif, cinq valeurs fortes chers aux Bretons. Le témoin que se passent les villes-relais, de parcours en parcours, symbolise la langue bretonne, qui unit cette région depuis, ouh là… au moins la nuit des temps.

Cette course à pied mêle amateurs et pros, toutes générations confondues, et ils sont nombreux. Samedi 12 mai, dernier jour de ce sixième numéro parti de Quimper, on attend une arrivée colorée à Plouguerneau !
Mais Ploudalmézeau, Saint-Pabu aussi sont attendus sur ce dernier parcours. Et surtout la fête, la réunion, ce qui caractérise profondément le breton. Un fest-noz à l’Armorica samedi 12 mai à l’occasion de la Redadeg.

Une équipe et des centaines de bénévoles

Je voudrais souligner le partenaire Stered qui fabrique des vêtements de qualité.

Et si vous n’avez pas encore tout vu de cet événement – ou si vous êtes passé à côté – voici des infos sur le site de la Redadeg : vous avez deux ans pour vous préparer à la prochaine…

Promis, pour 2020, je vous concocte une charte graphique aux petits oignons (de Roscoff bien sûr) !