Archive mensuelle octobre 2019

SabineParSabine

Calendriers bretons : ils font un carton !

Mon idée de calendrier bilingue français-breton continue de séduire et fait chaque année des petits ! Des calendriers sont maintenant réclamés bien au-delà de Rennes.

Les calendriers, c’est comme les Amicales, ça se regroupe…

En 2019, pas moins de dix-neuf Amicales de pompiers situées aussi bien en Bretagne qu’en Pays de la Loire, ont choisi de créer leur calendrier à moindre coût, tout en restant unique et dans le coup.

La particularité de ces calendriers est qu’ils sont personnalisés, créés sur mesure, avec de l’information, de l’émotion, du visuel adapté.

Ces calendriers se singularisent par leur aspect économique, environnemental et social, avec en prime une qualité graphique à laquelle je tiens particulièrement.

Mais surtout, six d’entre eux ont choisi d’être bilingues, en français ET en breton, pour fêter l’arrivée de 2020. Les langues régionales, et particulièrement le breton, ont le vent en poupe.

Voici les communes dont les habitants découvriront leurs sapeurs-pompiers en deux langues :

  • Irodouër Bécherel / Irodouer Begerel > 35
  • Val d’Anast / Traoñ Anast > 35
  • Plouasne / Plouan > 35
  • Sion-les-Mines / Hezin-ar-Mengleuzioù > 44
  • Rougé / Rouge > 44
  • Guipry Messac / Gwipri Mezeg > 35

Vous ne remarquez rien ?… Deux de ces communes sont en Pays de la Loire ! Comme un sentiment d’appartenir à la Bretagne historique !

Ces éditions annuelles de calendriers doivent aussi leur qualité à Olier ar Mogn, notre traducteur breton pour les textes.

Les différents partenaires – amicales, photographes, traducteur, dessinateurs, graphiste (votre serviteur), l’imprimeur –, constitue une chaîne bien rôdée de professionnels qui a été mise en place à partir de mon idée et développée sous l’impulsion notamment de Patrice Depeige, sapeur-pompier à Rennes, qui l’a soutenue.

Un concept idéal pour le calendrier des amicales de pompiers

Le processus est simple

Via un site privé dédié aux Amicales, trois modèles (bilingues ou pas) sont ajoutés chaque année, dans deux formats au choix s’il vous plaît (A4 ou 24 x 32 cm) !

Pour les calendriers 2020, six modèles existent déjà. Avec des options : 4 pages coloriages dont une bande dessinée en couleurs, un trombinoscope ou encore des marées, proposées en sus.

Une démarche éthique qui n’oublie pas la planète

Inutile de dire que le papier est recyclé. Basée à Châteaubourg (35), Calligraphy est une imprimerie écoresponsable connue pour être parmi les plus « vertes » de son secteur.

En plus d’être évidemment certifiée ISO 9001, 14001, PEFC et FSC imprim’vert, son éthique lui a valu d’être le premier imprimeur de France a avoir reçu le label Green Procurement Standard relevant d’une Charte internationale des achats verts. L’entreprise est membre du Global Compact depuis dix ans.

Un mersi bras à Marc Thomasset d’avoir accepté sans hésitation à se mettre au service des amicales de pompiers. Pour l’ensemble des éditions 2020 des Amicales regroupées, un total de 85 880 calendriers imprimés.

 

 

Zoomons sur Roazhon

Le nouveau calendrier bilingue de Rennes-Roazhon 2020 propose un jeu !

Cette année, des illustrations de sapeurs-pompiers en action sont signées Kazu et retravaillées en couleurs et aplats par mes soins avec des choix de couleurs « saisons ».

Ces nouvelles images offrent un jeu qui met en scène « Pat le Pompier », clin d’œil à Patrice Depeige qui a soutenu ces projets de calendriers bilingues que je lui avais soumis.

Le but est de le retrouver dans les pages des douze mois du calendrier rennais. Pour les enfants, une sorte de « où est Charlie » version bretonne. Nos petits Bretons vont adorer !

Le calendrier 2020, imprimé à 58 000 exemplaires, est donc bien parti pour faire le buzz, tout comme l’avaient déjà faits les précédents :
Lauréat des “Priziou”.
Huffington Post du 19 décembre 2018.
France3 Régions (Rennes).

Un trug vras à Olier ar Mogn, de l’Ofis public de la langue bretonne (OPLB), qui chaque année traduit et vérifie tous les textes, permettant ainsi aux foyers de découvrir leurs fêtes et saints en breton. Et, qui sait, de les influencer à choisir des prénoms bretons pour leurs nouveaux-nés ?