Archive mensuelle novembre 2018

SabineParSabine

La saga du calendrier en breton

Mon premier calendrier bilingue a été réalisé en 2012. Il est né d’une rencontre amicale avec Patrice Depeige, sapeur-pompier à Rennes. À l’époque, je lui parlais souvent de la culture et de la langue bretonne pour laquelle d’ailleurs je propose régulièrement son utilisation à mes clients selon leur positionnement, qu’il soit régional ou national. L’identité bretonne est souvent un atout.

Ayant initié Patrice à réfléchir sur la dimension locale, il me demanda un jour au nom de l’Amicale des Sapeurs-Pompiers de Rennes, de réaliser leur calendrier. Je lui ai donc proposé d’y ajouter « un peu » de breton, idée qu’il a acceptée ainsi que ses collègues de l’Amicale de Rennes, après avoir été concertés.

La version bretonne s’est étoffée progressivement

Les trois premiers calendriers (2012, 2013 et 2014) n’affichaient en breton que les gros titres. Le calendrier 2012 fut bien sûr le plus émouvant. Imaginez que c’était une première !
En 2015, la traduction était quasi-complète et le logo officiel de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Rennes (Roazhon) était même doublé en breton. Restaient les diverses publicités informatives… qui ont été intégrées dans la version 2016 ! Depuis, nous continuons sur cette lancée pour apporter dans les foyers bretons le calendrier qu’ils méritent, à leur image.

Cette fois, pour le calendrier 2019, nous avons rallié au projet cinq Amicales de sapeurs-pompiers : bienvenue aux Amicales des communes de Baulon (Beloen), Irodouer/Bécherel (Irodouer/Begerel), Saint-Aubin d’Aubigné (Sant-Albin-Elvinieg), Plouaesne (Plouan) et Val d’Anast (Traoñ Anast). Qui seront les prochaines à soutenir l’identité bretonne ?

Surtout, ne me demandez pas si j’ai une préférence pour un calendrier plutôt qu’un autre : impossible de choisir. Chaque année, je m’efforce d’apporter un nouveau visuel sous l’aspect de thèmes originaux, en lien avec les souhaits des Amicales. Ces calendriers sont d’autant plus uniques que, comme certains panneaux d’information sur nos routes bretonnes, ils sont totalement bilingues. Un mariage tout feu tout flammes entre le français et le breton !

Cette opération est aussi réalisée grâce à l’Office Public de la Langue Bretonne (OPLB) qui nous aide à traduire et corrige bénévolement les calendriers, depuis le début. L’Office pourrait d’ailleurs faire un audit pour déterminer si ce type de calendrier a une influence sur le choix de prénoms bretons des nouveau-nés… 😉

        

 

 

 

 

 

.

Le calendrier bilingue breton adopté partout ?

Nous avons maintenant 6 calendriers bilingues breton-français chaque année, qui s’ajoutent aux 16 autres calendriers uniquement en français que j’ai également composés pour être distribués dans différentes communes de Bretagne, et jusque dans les Pays de la Loire !

Je voudrais aussi préciser que Rachel Le Guillou, pompière-photographe a prêté gracieusement son très beau travail de photographe qui a servi pour le calendrier de Rennes 2019. Elle a croqué des situations « décalées humoristiques » en mettant en scène nos pompiers rennais dans différents lieux de la ville (Opéra, Mairie, chez les artisans…). À découvrir !